Dans les milieux urbains, le bruit est vécu comme une source d’inconfort et de stress, et peut même nuire à la santé. Lorsque les fenêtres sont mal isolées, le bruit entre facilement dans les locaux puis se propage vers les pièces voisines. Pour bien isoler sa fenêtre, il faut commencer par bien l’installer, puis mettre en place les vitrages phoniques appropriés (en savoir plus)

La pose d’une fenêtre

Les fenêtres situées sur la façade doivent être installées correctement pour ne pas constituer un point faible pour l’isolation phonique du bâtiment. La pose doit être réalisée avec soin, il ne faut pas laisser le moindre interstice entre le mur et le dormant, en agissant comme tel, l’étanchéité à l’air et donc au bruit sera assurée. Le choix de la fenêtre et de son indice d’affaiblissement acoustique doit être fonction de l’ambiance acoustique externe. Si l’ambiance extérieure est plutôt calme, il faut choisir un niveau d’affaiblissement acoustique faible d’environ 28 dB. Pour une ambiance très bruyante, un niveau de 40 dB est plus approprié.

Le double vitrage

Le double vitrage est une technique très appréciée dans les constructions neuves et celles en rénovation. Il est constitué de deux vitres à épaisseurs différentes séparées par une lame d’air ou de gaz (krypton), l’air prisonnier entre les vitres agit comme un excellent isolant. À la base, on peut choisir un double vitrage de catégorie 10/6/4 c’est-à-dire vitre extérieure épaisse de10 mm, vitre intérieure de 4 mm et lame d’air de 6 mm.

Afin de mieux choisir le vitrage adapté au milieu, il est primordial d’en connaître la performance (certification CEKAL) :

  • Pour un niveau sonore extérieur de 35 à 45 dB (ambiance calme), les vitrages de types 4/6/4 à 4/20/4 sont classés comme confortables.
  • Pour une ambiance sonore de 45 à 60 dB (rue peu fréquentée), les vitrages de types 6/6/4 à 6/20/4 sont classés suffisants.
  • Pour un niveau sonore de 65 à 79 dB (rue très fréquentée), un vitrage de type 4/16/44. 2 est suffisant tandis qu’un type 10/18/44. 2 est plus confortable.
  • Pour une ambiance extérieure très bruyante (trafic aérien, autoroute, voie ferrée) de 80 à110dB, un vitrage de type 10/18/44. 2 est recommandé.

44. 2 représente un vitrage composé de deux verres épais de 4 mm chacun.

Les verres feuilletés

Le vitrage feuilleté est la solution à préférer si on ne veut pas que la fenêtre soit trop épaisse ni trop lourde. Il s’agit de troquer les verres épais contre des verres feuilletés renfermant du film PVB (polyvinyle Butaryl). De par sa composition, le PVB procure un affaiblissement acoustique supplémentaire de 3dB en comparaison d’un verre classique, ce qui correspond à une réduction de 50 % des bruits transmis.

À part l’isolation acoustique, le verre feuilleté est aussi apprécié pour ses performances de sécurité. Elle résiste aux chocs tels que les jets de pierre et les tirs d’armes à feu, en plus les éclats de verre restent collés au film en cas de casse.

L’isolation thermique des bâtiments est aussi une priorité, pour en savoir plus sur ce sujet : cliquez-ici