Le simple vitrage, est de moins en moins utilisé, puisque la mode est au double vitrage qui visiblement apporte beaucoup plus d’avantages. Cependant, il convient tout de même de revenir sur la notion de simple vitrage pour que vous en connaissiez tous les tenants et les aboutissants et que vous puissiez choisir en toute connaissance de cause.

Simple vitrage et isolation thermique

C’est évidemment le vitrage qui détermine le degré d’isolation phonique et thermique d’une fenêtre. Les labels définissent un niveau minimal à atteindre pour :

  • garantir une isolation optimale de vos fenêtres,
  • guider votre choix lors de votre achat.

Ce niveau représenté par un coefficient U doit être le plus faible possible. Plus ce coefficient est faible et plus la performance d’isolation est élevée. Le simple vitrage présente en moyenne un coefficient U de 5,9, et, comme vous dites, c’est beaucoup trop élevé puisque le coefficient est connu pour devoir être inférieur ou égal à deux. Ça donne globalement une idée de tout ce qui nous attend !

Simple vitrage et isolation phonique

On ne peut pas dire que l’isolation thermique d’un tel type de vitrage soit la meilleure sur le marché. Mais son isolation phonique n’a pas nécessairement à envier quoi que ce soit aux autres vitrages. L’isolation phonique dépend de l’épaisseur du vitrage : à épaisseur égale le simple vitrage est plus performant que le double vitrage.

Mais il existe maintenant le simple vitrage à isolation renforcée, pour protéger des bruits incommodants.

Simple vitrage ou double vitrage, comment choisir ?

C’est en définissant le niveau de performance de chaque vitrage que l’on peut établir une comparaison à la fois utile et parlante.

Comme nous l’avons vu auparavant, le coefficient du simple vitrage est beaucoup trop élevé, c’est bien pour cela que son utilisation est quasi nulle, de nos jours.

Simple vitrage, comment isoler sa fenêtre ?

Si vous avez chez vous des fenêtres en simple vitrage et que vous n’avez pas forcément le budget pour passer au double vitrage, une autre solution peut être envisagée : l’isolation ou le survitrage.

  • L’isolation de vos fenêtres simple vitrage : il vous suffit pour cela d’utiliser des joints en mousse, en résine ou en mastic tout le long du châssis. Le problème c’est que son efficacité est plutôt éphémère et que cela demande un entretien régulier.

  • Le survitrage  : l’idée est de poser une seconde vitre au châssis de votre  fenêtre. Cela pèse beaucoup plus lourd sur le cadre, mais dans un même temps, ça décuple les isolations phonique et thermique.

Simple vitrage : les prix

Le prix d’un simple vitrage varie selon les matériaux de votre fenêtre. Le châssis fenêtre peut être en PVC, bois ou alu : la fenêtre PVC étant la solution la plus économique et la fenêtre bois la moins abordable. Pour avoir un ordre d’idée des tarifs, selon vos attentes, n’hésitez pas à demander un devis directement depuis notre site.